Enceinte et épuisée

Enceinte et épuisée

1492390655 | fizkes | shutterstock.com

Je me sens dépassée par la grossesse, j'ai déjà beaucoup à gérer et j’ai peur de craquer...

  • Il n'est pas rare que l'on puisse se sentir submergée par une grossesse et que l'on se pose la question : Comment vais-je réussir à tout gérer ?
  • De nombreuses femmes ont des projets, des obligations ou des objectifs qu'elles auraient aimé clarifier ou accomplir avant de tomber enceinte. Bien souvent, le niveau de stress et d’exigence dans leur vie est élevé, sans qu'elles soient enceinte. Ou bien, elles ont déjà des enfants et se demandent comment elles vont pouvoir s'occuper d'un autre enfant.
  • Les changements physiques et les symptômes de la grossesse comme les nausées et les sautes d'humeur peuvent également épuiser certaines femmes et leur peser au quotidien. Tout cela fait qu'elles ont du mal à envisager l'avenir de manière positive.

Tu ne sais pas quoi faire, ni comment avancer ? Dans cet article, nous souhaitons te proposer des possibilités et des conseils qui peuvent te soulager et t'aider à trouver ta propre voie.

Ce que vivent de nombreuses femmes : les raisons principales du surmenage et de l’épuisement maternel

Peut-être ne te rappelles-tu même plus la dernière fois où tu as pu souffler un peu ou te reposer. Ton quotidien actuel te donne-t-il l'impression de courir sans jamais t’arrêter ?

Beaucoup de femmes vivent dans un état de stress permanent et cela peut avoir diverses raisons. Cela peut être le fait de devoir jongler entre le travail, la vie de couple, la famille, les tâches ménagères, les autres activités... Ou bien la pression que l'on se met soi-même : Je veux être une bonne mère, une femme séduisante, une bonne amie/fille/voisine/collègue... Il n’est pas rare que cela vienne d’exigences élevées envers soi et d’un certain perfectionnisme, et qu'il soit difficile de ralentir et de prendre soin de soi, en plus du reste.

Il est possible que tu te trouves depuis un certain temps déjà dans une situation de vie difficile, comme le fait de t’occuper d’un proche dans le besoin, de traverser des conflits familiaux ou des problèmes dans ton couple. Certaines relations difficiles peuvent te peser émotionnellement. Peut-être que, en plus de ta vie de famille, tu suis une formation, tu as des examens à passer ou bien tu te bats contre une maladie ou une dépression...

Chaque situation de surmenage est unique et la plupart du temps, plusieurs facteurs se cumulent. Peut-être que tu n'arrives pas du tout à identifier ce qui te stresse et t'affecte autant en ce moment.

Tu peux aussi lire :

Quand la grossesse bouleverse tout

Une grossesse, surtout non planifiée, peut vraiment bouleverser la vie. Si tu étais déjà à bout de forces auparavant, il est compréhensible que tu te demandes maintenant comment les choses se passeraient avec un enfant. Tu avais certainement d'autres projets, ou bien l'envie de te concentrer davantage sur toi et tes besoins.

Même les femmes qui se sentaient pleines d'énergie et prêtes à affronter les défis de la vie disent souvent qu'une grossesse les a vraiment retournées, au point qu'elles ne se reconnaissaient plus, du moins au début. Elles craignent soudain d'être submergées et se demandent si elles seront de bonnes mères.

C’est peut-être aussi la grossesse elle-même et tout ce qui l'accompagne qui rend les choses difficiles en ce moment. Beaucoup de femmes n'arrivent plus à comprendre leurs pensées et sentiments car elles sont épuisées par certains symptômes de grossesse. Par exemple, des nausées persistantes peuvent empêcher de penser clairement et de porter un regard optimiste sur sa situation. Une première étape peut être de discuter avec un médecin ou une sage-femme, pour voir ce qu’il est possible de faire pour aller mieux.

Il se peut aussi que tu sois plutôt de nature à être déstabilisée par les changements ou à avoir du mal à croire en tes capacités.

La bonne nouvelle, c'est que la grossesse te donne plusieurs mois pour trouver peu à peu des solutions et des moyens de prendre soin de toi, et pour t'adapter à cette (nouvelle) mission ! Il n'est pas nécessaire que tout soit clair et réglé d'un coup.

Plus d'infos :

À nouveau enceinte et débordée : si tu es déjà maman

En tant que mère expérimentée, tu entends peut-être ton cœur de mère battre fort : tu sais tout ce qu'une grossesse peut apporter et tu connais les moments merveilleux de la maternité : l'épanouissement, la joie, le sentiment extraordinaire de tenir ton enfant dans tes bras pour la première fois. Un enfant offre une multitude de moments enrichissants. Mais tu connais aussi les nombreux défis que la maternité implique. Et il est possible que toi et tes besoins passent souvent en dernier si tu n'es pas suffisamment soutenue.

Il est donc tout à fait compréhensible que l'annonce d'un nouvel enfant suscite des sentiments mitigés, ou déclenche une certaine crise intérieure. Et peut-être que tu ne prends réellement conscience que maintenant d’à quel point tu te sens débordée, voire totalement submergée en ce moment.

Mais si tu regardes en arrière un instant : Aurais-tu un jour pensé être capable de réaliser tout ce que tu as accompli jusqu'à présent ? N'est-ce pas parfois tout simplement incroyable ?

Peut-être peux-tu aussi constater avec le recul que ton cœur de maman a toujours grandi à chaque nouveau défi. Tu peux prendre conscience de la force intérieure qui t'a portée jusqu'ici et en être fière !

De plus, cela peut peut-être aussi t’aider de te rappeler que certaines phases de la vie de famille, bien que très exigeantes, surtout quand les enfants sont petits, finissent par laisser place à d'autres périodes plus faciles, où tu auras à nouveau plus de temps pour d'autres choses.

Plus à ce sujet :

En examinant son propre surmenage, on peut identifier les domaines où il serait possible de trouver de l’aide et du soulagement. Une (autre) solution de garde pour mes enfants pourrait-elle m'aider ? Comment puis-je me réserver au quotidien des petits moments précieux qui me font du bien ? Qu’est-ce qui me permet de me ressourcer ?

Ce que tu peux faire concrètement en ce moment : 5 conseils

Nous espérons que les conseils suivants te permettront de souffler un peu et de voir les choses sous un nouvel angle. Car même un petit changement dans la vie quotidienne peut avoir des effets positifs sur la situation globale.

Conseil n°1 : Chercher du soutien émotionnel

Cela peut beaucoup aider d’être entourée de personnes qui te soutiennent sur le plan émotionnel. Des personnes avec qui tu n’as pas honte de dire les choses ouvertement, par exemple : « Je n’arrive pas du tout à me réjouir de la grossesse en ce moment » ou « Je me fais beaucoup de soucis sur la façon dont les choses peuvent évoluer ».

De nombreuses femmes trouvent ce soutien émotionnel auprès de leurs amis et de leur famille. Peut-être as-tu déjà une idée de la personne à qui tu peux te confier ?
Si ce n’est pas le cas, il existe aussi des associations ou des plateformes pour que les mamans puissent se soutenir entre elles, comme Maman Blues ou Wemoms par exemple.

Conseil n°2 : Du temps et de la patience, aussi avec soi-même

Lorsqu'on tombe enceinte de manière imprévue, ou que la grossesse révèle à quel point on est débordée, cela peut bloquer tout sentiment positif. Dans ces circonstances, il est naturel de ne pas se réjouir tout de suite de l'arrivée de l'enfant.

N’hésite pas à prendre tout le temps dont tu as besoin pour y voir plus clair, et t’occuper ensuite des aspects pratiques étape par étape.

Peut-être que ton partenaire a aussi besoin de temps pour digérer la nouvelle de la grossesse et pour te soutenir comme tu en as besoin ?

Conseil n°3 : Se poser la question du pire scénario

Se poser la question du pire scénario consiste à réfléchir à ce qui pourrait se passer de pire dans la situation actuelle. Cela permet de déterminer assez rapidement dans quel domaine tu souhaites obtenir de l'aide. Tu pourras peut-être ainsi identifier quelle est la préoccupation qui te pèse le plus en ce moment ?

En regardant tes peurs en face, il est possible qu'elles perdent de leur pouvoir. Peut-être parce que tu réalises qu'une solution pourrait être trouvée à certaines de ces situations angoissantes. Ou parce que tu te rends compte que le « pire scénario » ne se produira pas forcément. Il y aura certes encore quelques peurs et inquiétudes, mais elles peuvent aussi permettre à ton courage, ta confiance et ta force de se révéler !

Conseil n°4 : Prendre du temps pour soi

Il arrive souvent que les mères ne prévoient pas de moments fixes pour elles dans leur quotidien. Tu peux essayer de changer cela, en laissant de côté tout sentiment de culpabilité ! Peut-être que cela demandera d’abord un peu de courage, car tu as l’habitude de toujours tout gérer. À court terme, tu pourrais envisager de faire une simple sortie, par exemple aller voir une amie ou passer du temps dans la nature. Laisser de côté le quotidien pour un moment peut t’apporter beaucoup de soulagement et t’offrir de nouvelles perspectives. Si tu as des enfants, tu pourrais peut-être demander à un(e) baby-sitter de s'en occuper de temps en temps ?

À long terme, un planning réorganisé pourrait apporter plus de clarté et une gestion du temps plus équilibrée. Cela peut te permettre de définir des moments rien que pour toi : pour dormir, faire une activité qui te plait, voir des amies, ou pour toute autre chose que tu souhaites faire et qui te fait du bien. Ou bien cela peut aussi te permettre de passer plus de temps avec ton partenaire.

Lorsque le quotidien devient chaotique, savoir que ta prochaine pause pour te ressourcer arrive bientôt peut te donner de la force et de la confiance !

Conseil n°5 : Regarder en arrière et célébrer ses réussites

Il est rare de pouvoir vraiment estimer à l’avance comment nous allons relever un défi et quelles forces nous portons en nous, jusqu'à ce que nous devions y faire face.
Peut-être que toi aussi, tu peux constater rétrospectivement tout ce que tu as déjà accompli. Parfois, ce sont justement ces « questions inattendues » que la vie nous pose qui révèlent des forces insoupçonnées en nous. Te souviens-tu de situations où tu avais peur de l'avenir et du changement, mais où tu réalises maintenant, avec le recul, à quel point tu t'en es bien sortie ? Ou même que quelque chose de positif en est ressorti ?

Ces tests peuvent t’aider à mieux connaitre tes forces :

Voir la situation de façon réaliste : une véritable chance

Une pensée est peut-être très présente dans ton esprit en ce moment : dans ces circonstances, un (autre) enfant n’a pas sa place ! Mais c’est justement pour cette raison que cette grossesse offre en même temps une grande opportunité.

La grossesse peut devenir un tournant, te permettant enfin de trouver le soutien dont tu as besoin.

Il peut aussi être utile de se poser les questions suivantes :

  • Qu'est-ce qui fonctionne vraiment bien ? Et pourquoi ?
  • Dans quels domaines suis-je débordée ? Qu'est-ce que j'ai du mal à gérer ?
  • Quel type de soutien souhaiterais-je recevoir (même si je ne sais pas encore d'où il viendra) ?
  • De quoi ai-je besoin pour moi-même ? Dans quels domaines ai-je besoin de plus de liberté ?

Même si les solutions ne sont pas immédiatement évidentes, c'est déjà un premier pas important de prendre pleinement conscience de la situation ! Cela peut poser de bonnes bases pour trouver un soulagement durable, dont tu as besoin depuis longtemps... Et en fin de compte, avec l'aide d'une baby-sitter, d'une aide à domicile ou de vacances en couple, il est possible que certaines choses se passent encore mieux et plus sereinement qu'avant la grossesse.

🙌 Tu peux t’informer ici sur les possibilités d’aide près de chez toi.

Conseils & possibilités de soutien pour toi

Tu as peut-être lu l’article jusqu’ici et tu trouves les idées proposées plutôt bonnes. Mais tu n’as ni la force ni l’énergie de les mettre en pratique, parce que tu as déjà tant de choses à gérer. Ou bien tu n’as pas encore trouvé de piste qui te permettrait de trouver un réel soulagement.

Dans ce cas, nous te conseillons de ne pas rester seule !

Voici quelques exemples d’aides possibles :

  • Si votre relation de couple traverse une crise et que tu crains que ton bébé grandisse, dans le pire des cas, sans son père, une thérapie de couple pourrait peut-être vous aider. Des moments de détente avec ton partenaire, souvent rares dans les familles nombreuses, peuvent aussi être planifiés régulièrement.
  • Si tu t'inquiètes qu'avec cet enfant supplémentaire, les autres enfants manquent d'attention, il est possible d’envisager un système de garde qui permette à chaque enfant d’avoir tes temps privilégiés avec sa maman. Les moments pour toi sont tout aussi importants à planifier.
  • Tu peux également recevoir du soutien pour la recherche de logement, pour les demandes d’aides financières et les démarches administratives auprès d’une assistante sociale.
  • Lors d’une grossesse, d’une naissance ou d’un moment particulier de la vie de famille, il est aussi possible de bénéficier d’une aide à domicile.

Avorter parce que je me sens débordée ?

Peut-être te demandes-tu aussi si tu devrais avorter, car il te semble difficile, voire impossible, d'imaginer comment tu pourrais bien t'occuper d’un (autre) enfant. Le surmenage actuel te semble écrasant ?

Tu mérites de sortir de ce sentiment d'impuissance et de fatigue, et de pouvoir reprendre petit à petit les rênes de ta vie ! Pour y parvenir, il est conseillé de ne pas prendre de décision importante pendant cette période de surmenage, mais de te donner du temps. En t'accordant des petits moments de calme ou en faisant des choses qui te permettent de respirer un peu, tu pourras mieux découvrir ce que tu désires vraiment et quelles forces se cachent en toi.

Tu peux aussi discuter de cela avec une personne de confiance, qui puisse t’aider à y voir plus clair, tout en te laissant libre de tes choix.


Tu peux également t’inscrire à notre coaching de prise de décision. Tu recevras pendant une semaine un mail par jour avec des pistes de réflexion, des conseils de prise de décision et des histoires d’autres femmes.


Nos ressources de conseil sont à ta disposition à tout moment :

Cet article t'a-t-il été utile?