Trouver des solutions : Enceinte : il ne veut pas de l'enfant

Enceinte - il ne veut pas de l'enfant

721658176 | Olena Yakobchuk | shutterstock.com

Pourquoi beaucoup d’hommes réagissent ainsi et comment gérer cette situation ?

🧔🏻‍♂️ Que faire s'il ne veut pas de l'enfant ? – Faire le test

  • Tu es enceinte mais ton partenaire ne veut pas de l’enfant ? Notre expérience chez Profemina montre qu’environ 30 % des femmes envisagent un avortement pour cette raison.

  • Les raisons de son rejet peuvent par exemple être le fait qu’il soit encore sous le choc, qu’il ne se voie pas encore père, qu’il prenne surtout en considération l’aspect rationnel des choses ou que, sur un plan purement physique, il ne vive pas la grossesse « de l’intérieur » comme la femme.

  • Ce premier rejet ne dure pas forcément : l’expérience montre que l’attitude de l’homme évolue souvent avec le temps, si bien que l’homme peut finir par soutenir sa partenaire et leur enfant.

Dans cet article, tu trouveras les raisons possibles de ce rejet, ainsi que des conseils pour t’aider à gérer cette situation.

Tu n’es pas dans une relation stable et tu es tombée enceinte ? Tu peux lire plus d’informations à ce sujet ici : Situation amoureuse compliquée

Test – Que faire s’il ne veut pas de l’enfant ?

Ce sujet te concerne ? Si tu veux, tu peux répondre aux trois questions concernant ta situation. Tu recevras un bilan personnalisé en quelques secondes.

    Pourquoi réagit-il comme cela ? 4 raisons possibles

    Un changement de perspective peut parfois aider à mieux comprendre une autre personne. Cela ne signifie pas que l’on doit donner raison au comportement de l’autre ou renoncer à soi-même et à son propre jugement.

    Un aperçu des comportements plutôt « masculins » peut t’aider à mieux comprendre les réactions de ton partenaire. Il est alors plus facile de trouver comment y faire face.

    Nous avons rassemblé ici quatre raisons possibles à ses réactions :

    1. Premier choc

    Un homme est surpris par une grossesse au moins autant que la femme, surtout s’il s’agit d’une grossesse imprévue. Ses premières réactions et propos reflètent souvent ce premier choc.

    C’est particulièrement le cas lorsque ton partenaire ou bien vous deux aviez des projets totalement différents pour le moment et qu’il faut maintenant tout repenser : selon sa personnalité, cela peut être très déstabilisant pour lui.

    Ce premier choc peut durer un moment. Il faut du temps pour digérer la nouvelle.

    2. Dépassé par la situation : « Comment être à la hauteur ? »

    Il y a souvent la peur de ne pas être à la hauteur de ses responsabilités de père. Il y a la plupart du temps derrière cela le désir, bon en soi, de remplir son devoir de partenaire et de père aussi bien que possible. Mais quand cela survient de manière inattendue, on peut d’autant plus douter d’être à la hauteur de la tâche. Tout comme la femme, l’homme a aussi besoin de temps pour s’adapter à son nouveau rôle.

    Pour aller plus loin :

    3. Rationalité masculine

    Les hommes affrontent souvent les défis de la vie en se concentrant sur les buts qu’ils veulent atteindre et les solutions à trouver, de manière logique et plutôt guidés par la raison.

    Ils avancent ainsi souvent des arguments qui semblent très rationnels vus de l’extérieur. Par exemple : l'aspect financier, le logement, le travail, les études…

    Mais cela cache aussi souvent un attention pleine d’amour. L’homme a le désir de prendre soin de sa famille sur tous les plans. S’il voit des difficultés sans solution immédiate, son « regard masculin » peut l’amener à penser qu'un avortement serait à ce moment-là une solution rapide et simple.

    Cependant, peut-être qu’en tant que femme, tu sens que le plus important n’est pas de trouver une solution immédiate. De même que le bébé se développe petit à petit dans le ventre de la mère, ainsi en est-il des « chantiers » de la vie : on peut les aborder petit à petit et les résoudre un à un. Lors d'une grossesse, il n’y a donc pas que les arguments purement rationnels qui comptent. La décision concerne l'être tout entier : le corps, le cœur, le psychisme, et l’esprit. Il ne faut pas non plus sous-estimer l’influence durable de cette décision sur la relation elle-même. Tous ces aspects sont importants à prendre en compte dans le processus de décision.

    Dans le meilleur des cas et avec un peu de patience, il peut être possible de croiser vos deux points de vue pour avancer ensemble. Cela demande peut-être d’une part une confiance profonde dans le fait que cela peut réussir, et de l'autre des solutions concrètes pour pouvoir devenir parents ensemble.

    4. Différences de ressenti physique

    Alors que les femmes peuvent ressentir très tôt que quelque chose a changé dans leur corps (nausées, fatigue, émotivité...), les hommes ne vivent pas ces changements physiques. Ils appréhendent d'abord la grossesse de manière abstraite. Les changements hormonaux aident les femmes à se préparer dès le début de la grossesse. Cela n’est pas le cas chez l'homme, ce qui peut expliquer un peu plus cette différence de ressenti..

    Plus une grossesse devient visible et perceptible pour l'homme au fil du temps, plus il lui est facile de s’y adapter. Parfois, la première échographie, l'annonce de la semaine de grossesse ou de la date d'accouchement, le ventre qui s'arrondit, les premiers mouvements du bébé, voire la naissance elle-même provoquent un changement en lui.

    Comment gérer cette situation ? 5 conseils

    Beaucoup de femmes enceintes sont confrontées à la réaction d’abord négative de leur partenaire à la grossesse imprévue, ou ont peur que cela arrive.

    Il est aussi possible que sa réaction ou ses mots t'aient profondément blessée. Tu ressens peut-être une sorte de distance entre vous et tu ne sais pas quoi faire pour le moment.

    Voici nos 5 conseils :

    1. 🧭 Garder le cap

    N’hésite pas à te mettre consciemment à l’écoute de ta petite voix intérieure, surtout en ce moment. Que veux-tu, toi, indépendamment de ce qu’il veut lui ? N'oublie pas que tu as de la valeur et que tu as le droit de prendre une décision qui te correspond et qui est en accord avec tes convictions les plus profondes.

    Une décision prise « par amour pour lui » et à contre-cœur pourrait avoir des conséquences douloureuses ou difficiles pour toi, ta vie future et votre relation.

    « Garder le cap jusqu'à ce que ton partenaire s’engage à tes côtés ». Si cette idée te plaît, nous voulons t’encourager à la suivre. Il y a des chances qu’il finisse par vous rejoindre dans l'aventure, toi et l’enfant. Plus d’un homme qui était réticent au début est devenu par la suite un père aimant et fier, remerciant après-coup sa partenaire d’être restée forte et d’avoir gardé le cap avec courage, alors que lui n’y voyait pas encore clair.

    2. 🛋 🌳 Prendre soin de toi

    Si tu ne te sens pas bien et que tes idées et sentiments sont embrouillés, il est d'autant plus important de prendre soin de toi. Tu peux par exemple faire quelque chose qui te détend, t’apaise, ou te donne de l’énergie : faire une longue promenade à l’air frais, prendre un bain chaud, voir une bonne amie ou passer du temps dans ton endroit préféré...

    Tu pourras ainsi prendre un peu de distance vis-à-vis de cette tempête intérieure et peut-être mieux entendre ce que ton cœur veut te dire à propos de cette grossesse. Tu prendras alors conscience de tes propres forces et tu seras peut-être étonnée de voir que tu peux gérer plus que ce que tu pensais. Un bon conseil est aussi d'échanger avec d’autres personnes. Tu n’es pas seule !

    3. 🕰 Se laisser du temps, à toi comme à lui

    Comme nous l’avons mentionné plus haut, la plupart des hommes qui sont dans cette situation ont simplement besoin de temps. Il peut être bien de laisser du temps à ton partenaire et de ne pas trop en attendre de lui, même si cela requiert de la patience et peut être très difficile.

    Il prend ses distances et tu te demandes pourquoi il agit comme cela précisément maintenant ? Contrairement aux femmes, les hommes ont généralement moins besoin de dialoguer lorsqu’ils sont dans ce genre de situation. Cela ne signifie pas forcément qu’ils s’éloignent intérieurement de leur partenaire.

    Peut-être que cela peut aider ton partenaire de passer du temps seul ou d’aller voir son meilleur ami. Une perspective nouvelle n'arrivera pas d’un coup de baguette magique, mais pourra lentement mûrir en lui pendant ce temps.

    N’hésite pas à faire des choses qui te redonnent de l’énergie. En même temps, il est important qu’il puisse faire lui aussi de son côté ce qui lui fait du bien.

    4. 💬 Continuer à dialoguer

    Dans les premiers jours ou les premières semaines après votre première discussion, il est conseillé de lui laisser un peu d'espace pour qu’il « reprenne ses esprits ». Par la suite, il peut cependant vous être utile à tous les deux de chercher à nouveau le dialogue.

    Il est bon que vous puissiez passer du temps ensemble et discuter calmement. Si vous avez déjà des enfants, cela pourrait être bien de trouver une soirée, voire un week-end juste pour vous deux. Un moment pendant lequel les enfants sont confiés à des personnes de confiance, afin que vous puissiez prendre du temps en tête-à-tête, pour continuer à réfléchir à cette importante question existentielle et vous rapprocher l'un de l'autre.

    Si c'est possible et si cela fait du bien à ton partenaire et ne le met pas sous pression, tu pourrais peut-être de temps en temps « prendre les devants » émotionnellement, en lui montrant de l’amour, de la compréhension, de la tendresse. L’amour peut en effet être plus puissant que la peur, même si celle-ci fait en général plus de bruit. Mais en fin de compte, ce qui permet d'avancer, c'est souvent ce qui est présent de façon discrète et constante.

    5. 🧐 Démasquer la peur

    Parfois, la « crise » actuelle liée à cette grossesse révèle des blessures et insatisfactions plus anciennes, ou des désirs inassouvis, qui existaient déjà dans votre couple avant cette nouvelle inattendue.

    Même si cela demande un certain courage, vous pouvez discuter ensemble des peurs qui grandissent en vous. Elles concernent des sujets auxquels on ne veut souvent pas se confronter, mais les aborder ouvertement peut beaucoup apporter. Une aide extérieure, dans le cadre d’une thérapie de couple par exemple, peut vous aider à travailler cela.

    En ce sens, la grossesse peut être une occasion de croissance pour chacun de vous et pour votre relation.

    Pas de soutien du partenaire pendant la grossesse : que faire ?

    Tu as peut-être lu cet article et tu t’es dit : « C’est trop tard pour moi, il est parti ». Parfois la plus grande peur devient malheureusement une triste réalité : il veut rompre pendant la grossesse, et peut-être même à cause de la grossesse. Là aussi, notre expérience de conseil auprès des femmes peut peut-être te donner du courage : lorsqu’une séparation est liée à une réaction à court terme et motivée par la peur, les choses peuvent encore évoluer.

    Il se peut aussi que vous n’ayez jamais été en couple (c’était peut-être un coup d’un soir, un sexfriend, un autre homme que ton partenaire...) et qu’il ait réagi à l'annonce de cette « conséquence inattendue » de votre nuit ensemble par un rejet ou en te mettant la pression. Tu te sens peut-être très seule maintenant.


    Dans tous les cas, nous t’invitons à ne pas te décourager mais plutôt à demander de l’aide et à prendre le temps de t’informer pour trouver des réponses à tes questions et des solutions à tes inquiétudes.

    Peut-être que cette situation te pèse tellement que tu envisages un avortement.

    FAQ

    • Beaucoup de femmes font l’expérience de cette situation. Il peut être utile de se donner du temps, à soi-même ainsi qu’à son partenaire, de rester en dialogue et de discuter des peurs qui pourraient se cacher derrière ce rejet. Pendant cette période, il est important que la femme enceinte prenne bien soin d’elle et qu’elle se mette à l’écoute de ses propres désirs. Elle est libre de décider pour elle-même et peut pour cela demander une aide extérieure à tout moment.

    • En particulier lorsque la grossesse arrive par surprise, le partenaire peut être sous le choc. La peur d’être père, le poids de la responsabilité et en même temps l’inquiétude de ne peut-être pas être la hauteur jouent souvent un rôle important. Les circonstances extérieures également (aspect financier, logement, etc.). Avec le temps, un changement peut tout à fait se produire chez le partenaire s’il arrive à trouver des moyens et des solutions pour pouvoir et vouloir assumer son rôle de père.

    • Il peut être utile de se donner du temps, à soi et à l’autre, et d’essayer de maintenir le dialogue. Prendre du recul peut peut-être aider à identifier ses propres désirs et à trouver son propre chemin. Une femme enceinte peut à tout moment recourir à une aide extérieure. Même dans le cas où elle élève l’enfant seule, il existe également de nombreuses aides et possibilités de soutien.

    Ces articles peuvent aussi t'intéresser :

    Auteurs & Sources

    Autrice

    Maria Nagele,
    Conseillère en économie sociale et familiale

    Traduction :
    Carine de Leeuw

    Article vérifié par :

    Notre équipe de psychologues

    Sources

    Cet article t'a-t-il été utile?