Après un arrêt de grossesse : Le curetage par aspiration

Le curetage par aspiration

1059916187 | Roman Kosolapov | shutterstock.com

Curetage : informations et déroulement

  • Un « curetage », « curetage aspiratif » ou « curetage par aspiration » est une pratique médicale qui peut parfois avoir lieu à la suite d’un arrêt de grossesse (IVG ou fausse couche).

  • Cela consiste à aspirer les restes de tissus embryonnaires et du placenta qui n’auraient pas été expulsés naturellement après une IVG médicamenteuse ou une fausse couche.

  • À l’origine, le terme de « curetage » désignait l’acte chirurgical qui consiste à gratter l’endomètre (la paroi interne de l’utérus) à l’aide d’un instrument nommé curette. Cette pratique est désormais peu utilisée dans le cadre d’un arrêt de grossesse. On lui préfère l’aspiration, moins risquée et moins compliquée. Un curetage avec une curette est cependant encore pratiqué pour certains examens médicaux.

Tu trouveras dans cet article des informations sur ce qu’est un curetage et comment cela se déroule.

    Le curetage par aspiration ou curetage aspiratif

    Il peut arriver qu’un « curetage par aspiration » soit nécessaire après une IVG médicamenteuse ou bien après une fausse couche. Le contenu de l’utérus est en général expulsé naturellement, mais il arrive que des tissus organiques soient encore présents dans l’utérus. S’ils ne s’éliminent pas d’eux-mêmes, il peut être nécessaire de les retirer afin d’éviter tout risque d’infection. Pour cela, une courte intervention médicale est nécessaire.

    Déroulement d’un curetage par aspiration

    Le curetage aspiratif a lieu sous anesthésie générale ou locale et en ambulatoire, c’est-à-dire que l’on peut rentrer chez soi le jour même. L’intervention dure 10 à 20 minutes.

    Déroulement de l'intervention :

    • Un médicament est administré afin de dilater le col de l’utérus. Le médecin peut également le dilater avec des instruments appelés « bougies de Hégar ».
    • Le médecin introduit une canule (tube) en plastique dans l’utérus, qui est reliée à un système aspiratif électrique.
    • Les restes de tissus embryonnaires et du placenta sont alors aspirés.

    Après l'intervention :

    Le médecin peut éventuellement gratter légèrement l’endomètre avec une curette, pour vérifier que l’utérus est bien vide. Il peut y avoir aussi un contrôle au moyen d’une échographie.

    Précautions à prendre après un curetage

    Comme le col de l’utérus est encore légèrement ouvert après l’intervention du fait de la dilatation, des germes pourraient entrer dans l’utérus et causer des infections. Il est donc conseillé pendant environ deux semaines après l’intervention d’éviter :

    • Les rapports sexuels
    • Les tampons
    • De prendre des bains ou d’aller à la piscine
    • D’aller au sauna

    Risques possibles d’un curetage

    Comme pour toute intervention chirurgicale, il peut y avoir des complications.

    • Comme le col de l’utérus reste encore ouvert quelques jours, il peut y avoir des risques d’infection utérine. Des saignements sont également possibles après l’intervention.
    • Dans de très rares cas, il peut y avoir une perforation ou des lésions de l’utérus à cause des instruments introduit dans l’utérus pour la dilatation ou le curetage. Ces risques sont cependant quasi nuls.
    • Des adhérences de l’utérus peuvent se former (synéchies), bien que cela soit très rare.

    Pour lire davantage d’informations à ce sujet : Risques et conséquences physiques d’un avortement

    Curetage biopsique ou diagnostique

    Il existe un autre type de curetage, qui consiste à gratter l’endomètre avec une curette (petit instrument en métal dont l’extrémité est incurvée comme une cuillère).

    C'est un acte chirurgical couramment pratiqué pour diagnostiquer la présence ou l’absence d’une maladie (cancer de l’endomètre ou de l’utérus) ou alors pour éliminer une malformation de l’endomètre (polype, fibrome, etc.).

    Cette intervention a lieu le plus souvent sous anesthésie générale et dure entre 15 et 30 minutes. Le col de l’utérus est d’abord dilaté, puis le médecin introduit la curette dans le vagin et prélève des échantillons de tissus, afin de pouvoir les faire analyser.

    Ce sujet te préoccupe ?

    Si tu traverses une situation difficile, nous t’encourageons à ne pas rester seule ! Tu peux peut-être discuter avec une personne bienveillante, quelqu’un en qui tu aies confiance et qui a peut-être déjà été là pour toi dans une situation difficile.

    Si tu le souhaites, nous sommes là pour t’accompagner dans cette période difficile, grâce à nos articles et nos tests en ligne :

    Ces sujets peuvent aussi t'intéresser :

    Cet article t'a-t-il été utile?

    Laisser un commentaire

    Tu as ici la possibilité de commenter l'article, partager ton histoire ou encourager d'autres femmes.