À la recherche d’informations : Où avorter ?

Où peut-on avorter ?

271845803 | Syda Productions | shutterstock.com

Où faire une IVG ?

  • En France, les avortements sont réalisés dans différents lieux selon la méthode choisie. Les IVG médicamenteuses peuvent avoir lieu en établissement de santé (hôpital ou clinique), en centre de santé, en centre de santé sexuelle, en cabinet médical ou à domicile. Les IVG chirurgicales sont pratiquées uniquement en établissement de santé (hôpital ou clinique) ou en centre de santé.

  • D’après la loi, seuls les médecins, les gynécologues et les sage-femmes sont autorisés à pratiquer un avortement.

  • Suggestion : ⚖️ Avorter ou non ? – Faire le test IVG

IVG médicamenteuse : à la maison ou chez le médecin ?

L’IVG médicamenteuse se fait en deux temps. Tout d’abord la prise du premier comprimé a lieu pendant ou après une consultation :

  • dans le cabinet d’un médecin ou d’une sage-femme,

  • en centre de santé ou de santé sexuelle,

  • en établissement de santé (hôpital ou clinique).

Le 2e comprimé entrainant progressivement l’expulsion de l’embryon est en général ensuite pris à domicile.

ℹ️ Il est également possible de réaliser le processus d’avortement chez soi en téléconsultation. Pour cela, plusieurs conditions doivent être réunies : la femme doit notamment être accompagnée d’un proche et vivre à proximité d’un établissement de santé (en cas de complications). Pour en savoir plus : IVG médicamenteuse à domicile.

Une consultation de contrôle a lieu 14 à 21 jours après l'IVG médicamenteuse, généralement auprès du même médecin ou de la même sage-femme.


Où aller pour une IVG chirurgicale ?

Une IVG chirurgicale (ou instrumentale) ne peut être pratiquée que dans un hôpital ou une clinique autorisée à le faire. En effet, seuls les établissements de santé disposant d’un service de gynécologie-obstétrique ou de chirurgie sont autorisés à pratiquer des IVG ou à prendre en charge d’éventuelles complications. Dans certaines conditions, l’intervention peut aussi avoir lieu dans un centre de santé habilité.

L’intervention nécessite une hospitalisation de quelques heures, que l’on appelle « ambulatoire ».

  • Pour en savoir plus sur cette méthode et son déroulement, tu peux lire l’article sur l’IVG chirurgicale.

Si une femme ressent des troubles psychologiques ou physiques après l’interruption de grossesse, il est important qu’elle aille consulter un médecin ou un psychologue.

  • 🛤 Une IVG peut-elle avoir des conséquences pour moi ? – Faire le test

Où trouver des adresses pour avorter en France ?

Il est possible d’être conseillée et informée en contactant le centre de santé sexuelle de ton département. Ces centres sont autorisés à pratiquer des IVG médicamenteuses, ou peuvent rediriger vers un établissement de santé pour une IVG chirurgicale.

La demande d’IVG peut aussi se faire lors d’une consultation chez un médecin ou une sage-femme. Cependant, un professionnel de santé peut refuser de pratiquer l’IVG. Dans ce cas, il est dans l’obligation d’orienter la femme vers un autre médecin (ou sage-femme) ou une autre structure qui réalise des interruptions de grossesse. Pour chaque ville ou département, il existe généralement une liste de médecins pratiquant les IVG.


Que faire maintenant ?

Tu te demandes où tu pourrais avorter et tu traverses une situation qui est probablement loin d'être simple...
Tu te renseignes peut-être sur différents sujets. Mais tu te demandes peut-être quand même :
Que faire dans ma situation ? Est-ce que je souhaite avorter ?
Comment savoir ce qui est bon pour moi ?

Nous souhaitons te soutenir et t’accompagner pour que tu puisses prendre la décision qui te correspond le mieux. N’hésite pas à t’accorder le temps dont tu as besoin pour faire ton choix sans laisser la peur prendre le dessus. Le temps porte conseil !

Nos tests en ligne peuvent aussi t’aider à clarifier tes pensées et idées :

D'autres informations pour toi :